Les coraux au meilleur prix

Tous les coraux pour aquarium d'eau de mer!

Les coraux expliqués pour l'aquarium récifal:

un corail dur
Les coraux marins sont des animaux coloniaux (à quelques exceptions près) appartenant à l'embranchement des Cnidaires, la majorité à la classe des Anthozoaires, bien que certains soient de la classe des Hydrozoaires. Les colonies sont formées par des centaines ou des milliers d'individus appelés zooïdes et peuvent atteindre de grandes dimensions. Dans les eaux tropicales et subtropicales, les coraux (des invertébrés marins), notamment les coraux durs, forment de grands récifs, le plus étonnant étant la Grande Barrière de Corail visible de la Lune.

Le terme corail n'a pas de signification taxonomique et comprend différents types d'organismes, dont de nombreux peuvent être acclimatés à la vie en aquarium d'eau de mer.

Les caractéristiques d'un corail:

Bien que les coraux puissent attraper du plancton et des petits poissons aidés par les cellules piquantes de leurs tentacules, la plupart des coraux tirent l'essentiel de leurs nutriments des algues unicellulaires photosynthétiques, appelées zooxanthelles, qui vivent dans les tissus coralliens. Ces coraux ont besoin de la lumière du soleil et se développent dans des eaux claires et peu profondes, généralement à des profondeurs inférieures à 60 mètres. Les coraux peuvent être les principaux contributeurs à la structure physique des récifs coralliens formés dans les eaux tropicales et subtropicales, tels que l'énorme Grande Barrière de Corail en Australie et le récif mésoaméricain dans la mer des Caraïbes.

D'autres coraux, qui n'ont pas de relation symbiotique avec les algues, peuvent vivre dans des eaux beaucoup plus profondes et à des températures beaucoup plus basses, telles que les espèces du genre Lophelia pouvant survivre jusqu'à une profondeur de 3 000 mètres.

Le terme "corail" n'a pas de signification taxonomique et est imprécis; il est généralement utilisé pour désigner les anthozoaires en général, à la fois ceux qui génèrent un squelette calcaire dur, en particulier ceux qui construisent des colonies ramifiées, telles que les acropores; mais il est également courant d'appeler des espèces de corail des colonies compactes ("corail cerveau" comme Lobophyllia) et même avec un squelette cornéen et flexible, tel que des gorgones. De plus, les coraux mous sont des espèces de l'ordre des Alcyonaires, qui ne génèrent pas de squelettes et utilisent le calcium sous forme de spicules réparties sur leur tissu charnu, afin de leur apporter plus de rigidité et de consistance.

Tant dans le monde de la plongée que dans l'aquarium récifal, les coraux sont divisés en mous et en durs, selon qu'ils ont ou non un squelette rigide. Et les plus durs, à leur tour, sont subdivisés en polypes courts (SPS) et polypes longs (LPS). Cette classification fait référence à la taille du polype, qui, chez les SPS tels que Montipora est généralement de 1 ou 2 mm, et chez les LPS, tels que Heliofungia actiniformis jusqu'à 20 cm. Mais cette division n’est pas scientifique et génère de nombreuses exceptions dans le cadre d’une analyse rigoureuse des différentes espèces. La communauté scientifique parle de micropolypes lorsque les polypes coralliens ont un diamètre compris entre 1 et 2 mm et évoque les macropolypes pour les polypes dont le diamètre est compris entre 10 et 40 mm. Cependant, la grande majorité des coraux de tous les récifs du monde ont des polypes d'un diamètre compris entre 2 et 10 mm, juste entre ces catégories.

Taxonomie des coraux:

des coraux mous
Les coraux sont divisés en deux sous-classes en fonction du nombre de tentacules ou de lignes de symétrie: Hexacoralliaires et Octocoralliaires, et d'une série d'ordres basés sur leurs exosquelettes, leur type de nématocyte et leur analyse génétique mitochondriale. Le typage commun des coraux traverse les limites du sous-ordre et/ou de la classe.

Les coraux hermatypiques:

Les coraux hermatypiques sont des coraux durs qui construisent des récifs. Ils sécrètent du carbonate de calcium pour former un squelette dur. Ils obtiennent une partie de leurs besoins en énergie via les zooxanthelles, les algues symbiotiques pour la photosynthèse.

Ceux qui ont six ou moins, ou des multiples de six, axes de symétrie dans la structure de leur corps sont appelés hexacoraux (sous-classe Hexacorallia). Ce groupe comprend les principaux constructeurs de récifs coralliens, ceux appartenant à l'ordre Scleractinia (scleractiniaires). Les autres genres de coraux hermatypiques appartiennent à la sous-classe Octocorallia (telle que Heliopora et Tubipora) et à la classe Hydrozoa (telle que Millepora).

Les facteurs écologiques nécessaires à la croissance des coraux hermatypiques sont, entre autres:
  • Eaux relativement peu profondes (de la surface à plusieurs dizaines de mètres).
  • Températures chaudes (entre 20°C et 30°C).
  • Salinités normales (entre 27 et 40).
  • Forte pénétration de la lumière.
  • Échanges avec des eaux océaniques ouvertes dans des zones agitées à haute énergie, ce qui signifie qu’elles sont des eaux claires, sans sédiments en suspension et avec une certaine teneur en éléments nutritifs.
  • Substrat ferme (non souple) pour l'ancrage.
Une exception existe avec les anémones de mer: ces animaux sont classés dans les coraux durs même si leur squelette est souple avec leurs très longs tentacules.

Certains types connus sont:
  • Les coraux cerveaux (peu adaptés à l'aquarium), qui peuvent atteindre 1,8 mètre de large.
  • Les acropres Acropora (adaptés à l'aquarium), qui se développent rapidement et peuvent avoir une grande taille; ce sont des bâtisseurs de récifs importants. Des espèces telles qu'Acropora cervicornis ont de grandes branches ressemblant un peu aux cornes de cerf et habitent dans des zones de fortes vagues.
  • Les dendrogyres Dendrogyra (non adaptés à l'aquarium), qui forment des colonnes pouvant atteindre une hauteur de 3 mètres.
  • Leptopsammia (non distribué commercialement), qui apparaît dans presque toutes les parties de la mer des Caraïbes.

Les coraux ahermatypiques:

Les coraux ahermatípiques, couramment nommés les coraux mous, ne construisent pas de récifs, car ils ne génèrent pas de squelette. Ils ont huit tentacules et sont également appelés octocoraux, sous-classe Octocorallia. Ils comprennent les coraux de l'ordre Alcyonacea, ainsi que certaines espèces de l'ordre Antipatharia (corail noir fouet, genres Cirrhipathes et Antipathes). Les coraux ahermatipiques, comme les gorgones et les Sessiliflorae sont également connus comme les coraux mous. Contrairement aux coraux durs, ils sont souples, et ondulent dans les courants d’eau et sont souvent perforés, avec une apparence de dentelle.

Leurs squelettes sont protéiniques au lieu de calcaires . Les coraux mous et les coraux cuirs, d'apparence essentiellement charnue, ont dans leurs tissus des cristaux microscopiques de calcite appelés spicules, dont la fonction est de donner de la consistance aux tissus de l'animal, en l'absence du squelette lui-même. La forme et la distribution des spicules sont les principales caractéristiques utilisées pour identifier les genres et les espèces octocoralliaires. Les coraux mous sont un peu moins abondants (par exemple, 20 espèces dans les Caraïbes, contre 197 pour les coraux durs) que les coraux durs.